dimanche 6 juin 2010

L'héraion d'Argos


Un héraion, est un temple consacré à la déesse Héra, sœur et épouse de Zeus, déesse de la nature, favorisant l'abondance et la fertilité, et surtout, protectrice du mariage.

Nauplie+Argos
Niveau inférieur

Au nord d'Argos, entre les deux sites de Mycènes et de Midéa, se trouve un des plus importants lieux de culte consacrés à cette déesse, qui selon Homère, était la protectrice de la ville d'Argos.

Nauplie+Argos

Dès le VIIIe siècle av. J.-C., l'Héraion devint le sanctuaire officiel d'Argos, où les habitants se rendaient en procession le long d'une route de 8 km. On y célébrait l'Hékatomboia (sacrifice de 100 boeufs dont la chair était distribuée aux pèlerins). 

Nauplie+Argos
Niveau intermédiaire

Le sanctuaire est construit au pied de la montagne Euboia (lieu qui nourrit de beaux boeufs, aujourd'hui Aetovounos; les Anciens disaient qu'elle avait tiré son nom d'une des nourrices d'Héra, l'autre étant Prosymna, dont un village voisin porte encore le nom). Dès l'époque mycénienne la région était habitée et on y a retrouvé un vaste cimetière de tombes à tholos.

Nauplie+Argos

Le site est divisé en trois niveaux. Le temple le plus ancien, érigé sur le plus élevé, fut détruit par un incendie en 423 av. J.-C. La présence de deux portiques doriques (VIe siècle) et d'un bâtiment pour les banquets à un niveau inférieur, confirme son importance à l'époque archaïque. 

Nauplie+Argos

Au milieu du Ve siècle av. J.-C., lorsqu' Argos recouvre sa puissance dans la plaine, cet espace prend une forme monumentale et on y construit une salle hypostyle ainsi qu'un nouveau temple de style dorique. (20 x 39,5 m). Il abritait une statue chryséléphantine de la déesse (d'or et d'ivoire) haute de 5 m. 

Nauplie+Argos

Au niveau le plus bas a été bâti à l'époque hellénistique (IIIe siècle av. J.-C.) une stoa (bâtiment couvert, fermé à l'arrière par un mur plein, et ouvert en façade par une colonnade) . Plus à l'Ouest on trouve encore un gymnase en forme de L et des thermes romains.

Nauplie+Argos

C'est un site peu visité, méconnu des tours opérateurs, la tranquillité y est donc assurée. L'entrée est gratuite. On y accède à partir du périphérique reliant Nauplie à Mycènes en suivant l'inscription Palia Iréo.

8 commentaires:

  1. On y retournera, hein ? Maintenant que je suis un peu plus documentée, je pense que j'ai passé à côté de l'histoire pour n'apprécier que le calme et la beauté du lieu ! Toujours aussi bien documentées et intéressantes, tes escapades.

    RépondreSupprimer
  2. oui, je crois que cela vaudra la peine, si peine il y a !

    RépondreSupprimer
  3. Quelle promenade magnifique, que d'envies d'aller en Grèce tu fais naître, Amartia l'humaine !

    RépondreSupprimer
  4. Un site archéologique et géographique vraiment remarquable.
    Les paysages alentours sont très paisibles.
    Merci aussi de toutes ces précisions historiques, je me replonge avec joie dans mes années d'études d'histoire de l'Art et d'Art Antique.
    Comme Norma j'ai très envie de découvrir cette région ! Grâce à vous, c'est déjà mieux que rien .
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
  5. Et oui, les souvenirs scolaires se ravivent...
    Vous devriez organiser un séjour, nous sommes déjà des clients potentiels !
    Au plaisir de découvrir ou redécouvrir d'autres sites et pardon pour avoir parlé de Diane et non d'Artémise dans mon blog car nous sommes hellenistes !

    RépondreSupprimer
  6. Ne venez pas tous à la fois, je n'ai qu'une seule chambre à votre disposition !

    RépondreSupprimer