samedi 6 juin 2020

Monastère de Ag. Dimitrios Avgou


Je croyais presque tout savoir sur la région que j'habite et puis, à la faveur d'une recherche sur internet, je tombe sur un monastère dont je n'avais jamais entendu parler : le monastère de Saint Dimitrios Avgou (de l'oeuf) ! Bizarre, ce nom et en plus dans une région où je n'aurais jamais imaginé de telles falaises.

Car en effet, c'est un de ces monastères dont les Grecs ont le secret, un de ces monastères construit à flan de falaise. Jugez-en plutôt.

Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)


Les premiers moines à s'y être retirés se contentaient des grottes dont la falaise est truffée et ceci dès le 11e siècle. Ce n'est que petit à petit que les bâtiments se sont développés et que des cellules ont été créées en façade. 


Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)
La chapelle est située au deuxième étage et est consacrée pour une part à St Dimitri, pour l'autre à St Théodore. Son dôme laisse filtrer la lumière extérieure.

Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)

Elle est dotée de deux grottes servant à la liturgie


Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)


et ornée de fresques datant du 15e ou 16e siècle.


Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)


C'est à cette époque-là que le monastère a connu son apogée en terme d'occupation et surtout de richesses. En effet, sous la domination ottomane l'Eglise orthodoxe bénéficiait d'une certaine autonomie et les paysans des environs préféraient céder leurs terres au monastère plutôt que de payer de lourds impôts à l'occupant. C'est ainsi que le monastère s'est développé et a prospéré. Il semble que d'autres bâtiments aient été construits dans les alentours, mais il n'en reste pratiquement plus de trace.  

Bien qu'ayant perdu de son importance, (il ne restait plus que 8 moines en 1820) le monastère a participé à la révolution de 1821, mais a été brûlé, en 1825 par Ibrahim. En 1833 les biens du monastère ont été en grande partie liquidés au profit du Trésor public et la terre a été divisée entre les paysans de la région. Le monastère a encore subi deux autres incendies, dont on voit encore les traces.

Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)

Sur la partie supérieure du bâtiment principal, on trouve la partie extérieure du dôme 

Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)

ainsi qu'un petit bâtiment orné d'une fresque particulièrement abîmée.

Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)

Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)

Pas facile d'y accéder, car les marches d'escaliers sont étroites et très hautes, mais la vue en vaut la peine !

Vue depuis le Iéra Moni Agiou Dimitriou Avgou (05.06.2020)

L'accès au monastère lui-même n'est pas très facile non plus.  Que l'on prenne la route venant de Pelei ou celle venant de Ano Karnazaiika, il s'agit de deux routes en terre (je dirais presque en pierres) peu entretenue. En venant de Ano Karnazaiika il faut passer une rivière à gué ce qui est faisable, même sans 4x4 s'il n'a pas plu dans les deux jours qui précèdent, sinon, le niveau est trop haut et donc dangereux. Mais que cela ne vous décourage pas de tenter l'aventure. Vous pouvez voir la carte en tapant ICI.

Mais je ne peux terminer ce billet sans vous expliquer, selon le jeune moine qui s'occupe actuellement du monastère, le pourquoi de cette appellation de St Dimitrios "de l'oeuf".
La raison la plus vraisemblable est que cela provienne du nom de la montagne à laquelle le monastère est "accolé"  qui est dénommée ainsi car son sommet est "pelé". 
La deuxième relève de la légende suivante et qui avait trait à l'évaluation de la foi de deux femmes : la première avait eu une apparition de la Vierge Marie qui lui avait ordonné de jeter son enfant handicapé du haut de la falaise et il serait guéri. Ce qu'elle fit et l'enfant fut sauvé. La deuxième, dans la même situation, préféra d'abord faire un test avec un oeuf, qui ne se cassa pas. Elle jeta donc ensuite son enfant mais celui-ci s'écrasa bel et bien. Et le jeune moine de partir d'un grand éclat de rire !


5 commentaires:

  1. Les moines ne sont plus ce qu'ils étaient puisque tu en rencontres un bien cynique! Une belle construction dans un endroit incroyable... La région recèle de trésors qui me reste encore à découvrir...

    RépondreSupprimer
  2. Ces moines sont croyants, alpinistes et ont le sens de l'humour !

    RépondreSupprimer
  3. Une très jolie balade, c'est magnifique. Tu es tombée sur un moine à
    l'humour noire!!
    Bonne journée, bises

    RépondreSupprimer
  4. C'est une très belle escapade que j'apprécie ! Il fallait du courage pour construire là-haut !

    RépondreSupprimer