samedi 30 juillet 2011

Mycènes : hors les murs

En dehors du mur d'enceinte de l'acropole de Mycènes, on trouve un autre cercle de tombes ainsi que trois tombes à Tholos :

La première est nommée "Tombe d'Egisthe". Sa coupole s'est effondrée.

Mycènes
Mycènes : Tombe d'Egisthe

Celle dénomée  "Tombe de Clytemnestre", est en revanche  très bien restaurée. On l'appelle ainsi, car elle contenait le squelette d'une femme. 

Mycènes
Mycènes : Tombe de Clytemnestre

Sa coupole atteint 13 m. de hauteur.

Mycènes
Mycènes : Tombe de Clytemnestre

La troisième tombe à tholos est celle dite "des Lions". Elle se trouve juste avant l'entrée du musée. Sa coupole, elle aussi, a disparu.

Mycènes
Mycènes : tombe des Lions

En contrebas de la route d'accès au site on trouve tout un quartier d'habitations, dont les noms ont été choisis en fonction des objets qui y ont été trouvés. La plus grande est sans conteste la Maison du Marchand d'huile.

Mycènes
Mycènes : la maison du Machand d'huile

Mais les fouilles sont loin d'être terminées et on peut y croiser des archéologues de l'école d'Athènes en action.

Mycènes
Mycènes : les fouilles continuent

jeudi 28 juillet 2011

Mycènes

Continuons notre visite de Mycènes. Après le Trésor des Atrées, je vous conseille de jeter un oeil à la maquette qui se trouve à l'entrée du musée. Elle donne une bonne idée de l'ampleur du site.

Mycènes
Mycènes : maquette du site

Réservez la visite du reste du musée pour la fin, vous en apprécierez d'autant plus les explications.

La fameuse "Porte des lions" est de loin la partie du site la plus connue, mais à chaque fois qu'on la franchit, on ne peut qu'être impressionné par le sentiment de puissance qui s'en dégage.

Mycènes
Mycènes : la Porte des Lions

Elle date du XIIIe s. av. J.-C. est est formée de trois monolithes de 20 t. chacun. A l'origine, la tête des deux lions, aujourd'hui disparue, faisait face au visiteur. 

Le mur d'enceinte a plus d'1 km de périphérie et son épaisseur varie entre 3 et 8 m. On parle d'"appareil cyclopéen", car, dans l'antiquité, on prétendait que les cyclopes avaient prêté main forte à sa construction.

Mycènes
Mycènes : Mur d'enceinte
A droite de la porte, se trouve le cercle royal des tombes. Heinrich Schlieman y a trouvé, en 1876, six tombes contenant 19 squelettes (8 hommes, 9 femmes et 2 enfants) et de très riches offrandes, dont le fameux "masque d'Agamemnon". 

Mycènes
Mycènes : Cercle des tombes A

L'enclos formé d'une double rangée de dalles verticales ayant été construit deux siècles après l'installation des tombes, atteste de l'importance des personnes qui les occupaient.

Mycènes
Mycènes : Enceinte du cercle des tombes A
De l'ancien palais des Atrides, situé au centre de l'acropole, je dois bien avouer qu'il n'en reste pas grand chose et qu'il vaut mieux se reporter à la maquette du musée.

Mycènes
Mycènes : Maquette du Palais des Atrides


Mais c'est l'occasion de jeter un oeil à la magnifique plaine d'Argolide.

Mycènes

En poursuivant son chemin, on découvre une série de maisons, dans lesquelles les archéologues ont retrouvé des objets d'une grande qualité. C'est pour cette raison que l'on pense qu'il s'agissait de maisons habitées par des familles puissantes, proches du palais.


Mycènes
Maison des colonnes, Maison Gamma


Le chemin balisé, nous mène ensuite à l'extrémité de l'acropole, dans une extension tardive de la cité,  fin du XIIIe s av. J.-C.,  mais comprenant une citerne, alimentée par un  une rivière située à l'extérieur des murs d'enceinte au moyen d'un aqueduc souterrain. N'oubliez pas de prendre une lampe de poche, car la descente au cœur de la citerne vaut la peine, même si, parfois, on y rencontre quelques chauves-souris.


Mycènes
Mycènes : la citerne


Poursuivez la visite en suivant le chemin qui borde le mur d'enceinte nord, mur qui est percé d'une poterne impressionnante.


Mycènes
Mycènes : poterne nord

Vos pas vous ramènent à la Porte des Lions, dont je ne résiste pas à vous montrer l'envers.


Mycènes
Mycènes : Intérieur de la Porte des Lions

Dans un prochain message, je parlerai des vestiges situés en dehors du mur d'enceinte et du musée.