samedi 16 avril 2011

Epidaure : Festival 2011

Vous venez au mois de juillet ou début août ? Vous avez choisi les mois les plus chauds, mais vous aurez le privilège d'assister à l'une ou l'autre des représentations du Festival d'Epidaure.

Chaque année, le Festival d'Epidaure, présente tous les vendredi et samedi du mois de juillet et du début août, des pièces tirées du répertoire de la Grèce antique : Eschyle , Sophocle, Euripide, Aristophane, mais également des auteurs plus proches de nous, s'étant inspirés des tragédies et des comédies écrites par leurs prédécesseurs.


Même si vous ne connaissez pas la langue, vous apprécierez les mises en scènes qui débordent d'imagination. Il vous suffira de vous remettre en mémoire le thème principal de l'œuvre pour avoir le plaisir d'assister à un événement inoubliable.

Vous trouverez le programme de 2011 en cliquant ICI

Si vous êtes en voiture, il vous suffit de vous rendre sur place vers les 19h.30 pour pouvoir acheter votre billet sur place. Le théâtre contient plus de 12'000 personnes et il est rare qu'il soit plein. Un grand parking est aménagé à l'entrée du site et même en cas de grosse affluence, il est bien organisé.  Vous aurez ensuite le temps de vous restaurer.
Si vous n'êtes pas motorisés, il y a un bus spécial au départ de Nauplie. Renseignez-vous à la station pour connaître l'heure exacte de départ et prenez votre ticket un jour à l'avance. Le même bus vous ramènera 30 minutes après la fin de la représentation.

Le must, pour ceux qui sont en voiture, c'est d'aller manger l'agneau à la broche, à la sortie du spectacle, dans l'un des restaurants de Lygourio.

lundi 11 avril 2011

Nauplie : le Tsipouradiko Imarton - Τσιπουραδικο Ημαρτον

Un tsipouradiko est un bistrot où l'on sert, comme son nom l'indique, du tsipouro, sorte de marc produit principalement en Grèce continentale. Mais l'Imarton a d'autant plus mes faveurs, qu'il porte le nom d'Amartia, mais en grec ancien. Cela signifie le péché !

Nauplie - Nafplio
Nauplie : l'Imarton

Situé au début de la rue Plapouta (la première à droite en sortant du bus), ce petit bistrot  est idéal pour un mezzé à midi, enfin, je veux dire vers 14h ! (Attention, il n'est ouvert le soir que durant les mois de juillet et d'août).  On y trouve un grand nombre de marques de tsipouro et d'ouzo bien sûr. La collection est impressionnante.


Nauplie - Nafplio
Du Tsipouro et de l'ouzo à gogo

C'est l'occasion de déguster plusieurs marques, pas toutes le même jour d'accord, tout en profitant de l'excellence, de la variété et de l'originalité des mezzés proposés.

Le décor est inspiré des épiceries de notre enfance, celles que notre papa confectionnait en bois, celles où l'on mettait dans de minuscules tiroirs, un peu de sucre, un peu de flocon d'avoine, celles où l'on passait des heures à ranger de minuscules produits en carton.


Nauplie - Nafplio
Un décor d'épicerie à l'ancienne

L'accueil y est chaleureux, et l'ambiance détendue. Un endroit où l'on se sent bien et où l'on revient aussi souvent que possible.

Nauplie - Nafplio
Petites tables traditionnelles recouvertes de marbre et chaises paillées

Faites votre choix !

Nauplie - Nafplio


Je dois malheureusement vous dire que ce sympathique endroit n'a pas résisté à la crise et qu'il a disparu.

vendredi 8 avril 2011

Nauplie : le musée du komboloï

De passage à Nauplie, il ne faut pas manquer de visiter le musée du komboloï, situé au bout de la rue Staïkopoulos. Ouvert en 1998, c'est le seul musée consacré uniquement à cet objet indispensable à tout Grec ayant dépassé la vingtaine !

Nauplie
Musée du komboloï à Nauplie
 Au travers des quatre petites salles d'exposition du premier étage, vous découvrirez les chapelets boudistes, dont l'utilisation remonte à 560 av. J.-C. Les exemplaires présentés sont majoritairement en ivoire. 

Nauplie

Dans la deuxième salle on trouve les chapelets musulmans (créé en 570 ap. J.-C) et chrétiens. Ces derniers ont été ramenés en Europe, par les Croisés à leur retour de Constantinople.

Nauplie
chapelets musulmans et chrétiens
 Dans les deux salles suivantes, les komboloï grecs sont à l'honneur. Le komobolï grec est le seul "chapelet" à n'avoir aucune connotation religieuse. Il sert de passe-temps. Le nombre de perles n'est pas fixe, mais reste toujours impair. La couleur des perles, leur matière, le toucher et le son qu'ils produisent, sont les critères de choix des acheteurs. 

Nauplie
Les explications sont en grec, anglais et français

Le propriétaire du musée en possède plus de 1000 exemplaires datant de 1700 à 1950. On en trouve en ambre pur, en mastic (résine de lentisque), en faturan, en corail rouge et noir (Youssouri), en ivoire, en corne, en ébène, etc...

Nauplie
En haut : Ambre / Corail rouge - En bas : Fatouran - Ambre


Vous pouvez voir comment s'utilise le komboloï dans la vidéo ci-dessous :




Il existe des komboloï plus simples, appelés begleri. Mais leur utilisation prête à autant de virtuosité :