samedi 21 août 2010

Nauplie : La taverne de Stelara - Ταβέρνα του Στελαρα

Le port de Nauplie a été envahi par des cafétérias-bars avec une foison de canapés en plastique tressé, tous plus bruyants les uns que les autres. Mais il reste tout de même quelques tavernes, dont la meilleure est, sans conteste pour moi celle de Stelara.


On y mange des poissons bien sûr, poissons que l'on peut choisir dans les tiroirs frigorifiés à l'intérieur, mais aussi de très bons légumes λαδερα (ladera), c'est-à-dire cuits à l'étouffée dans l'huile d'olive. Au printemps, les artichauts sont un régal. Le calamar est en principe frais et entier, il est préparé soit au grill, soit à la friture. Quoi qu'il en soit, il est toujours tendre et goûteux. Une autre de leurs spécialités à laquelle je ne résiste pas, ce sont les seiches aux épinards.  Bref, je ne vais pas vous décliner la carte, ce d'autant plus qu'en vitrine, vous pouvez choisir aisément vos plats. Et puis, bonne nouvelle, le patron a finalement cessé de s'approvisionner en vin rosé chez son cousin ou son oncle et on peut désormais y trouver du blanc et du rouge ouverts de bonne qualité.


De plus le cadre est charmant et frais tant la végétation cache et recouvre les tentures plastiques qui nous protègent du vent.


Cela fait des années que je m'y rends régulièrement et que j'y retrouve toujours, le même cuisinier et les mêmes serveurs. Gage de sérieux et de bonne maison ? Je peux même vous dire que le cuisinier que vous voyez sur la photo a au moins perdu 30 kg ces dernières années, c'est dire que je ne pourrai plus l'appeler bibendum ! Je me console en continuant à lui donner du Charlot : il marche avec les pieds à 10h.10 !


Je dois malheureusement vous annoncer que cette taverne a fermé en 2013. Dommage.


vendredi 6 août 2010

Nauplie : la Place Syntagma (de la Constitution) - Πλατεια Συνταγμα



La Place Syntagma est au coeur de la vieille ville de Nauplie et témoigne des deux occupations principales qu'a subi la ville, à savoir la turque et la vénitienne.


C'est ainsi que s'y côtoient harmonieusement, deux mosquées, un grand bâtiment vénitien, ainsi que des demeures de style néoclassique.

La "petite mosquée", bâtie lors de la première occupation turque (1540-1686) aurait été convertie en église catholique dédiée à Saint Antoine durant la seconde domination vénitienne (1686 – 1715). Après la révolution, elle logea l'école de garçons. Lorsque je suis arrivée à Nauplie, il y a une dizaine d'années, elle servait de cinéma. La mairie la consacre, depuis quelques années maintenant, à des manifestations culturelles (matinées théâtrales pour les enfants, salle d'exposition des peintres et sculpteurs habitant ou de passage à Nauplie).