jeudi 24 juin 2010

Itinéraire 2 : 15 jours en mobile home dans le Péloponnèse (pépère)



L'itinéraire No 1 était bien chargé ! Voici, une autre proposition, toujours en mobile home, mais cette fois-ci, plus tranquille.


Jour 1 : Patras – Olympie (1h.30)

Plage de Kourouta. source
En sortant du port prendre la direction Pyrgos. Eventuellement s'arrêter pour se baigner sur la côte, du côté de Kourouta à la hauteur d'Amaliada. Reprendre la direction de Pyrgos et, un peu avant cette dernière, suivre la direction Archaia Olympia. Installation au camping. Taverne.

Jour 2 : Olympie - Gialova (2h.)

Olympie
Visite du site et du musée.
Puis prendre la direction de Pylos. Possibilité de s'arrêter pour se baigner à Loutra Kaïafa ou Kalo Nero ou n'importe où le long de la côte qui présente une très longue plage de sable. Un peu avant Pylos, se trouve la plage de Voïdokoilia près de Gialova.



Jour 3 : Gialova – Methoni – Koroni (1h)

Méthoni. Source
Visite de la ville de Methoni, puis poursuite jusqu'à Koroni. Baignade, visite de la petite ville de Koroni. Taverne, cafés frappés sur le port.

Jour 4 : Koroni

Arrière pays de Koroni
Baignade et farniente. Possibilité de balades dans la campagne alentour.

Jour 5 : Koroni – Mystras (2h.30)

Mystras
Dans l'après-midi, prendre la direction de Kalamata puis poursuivre en direction de Sparte. Profiter de la fraîcheur des hauteurs du Taygète. La route est très sinueuse mais d'une grande beauté. Arriver en début de soirée à Mystras.

Jour 6 : Mystras – Gytheio (1h)

Gytheio
Le matin, visiter le site de Mystras en laissant le véhicule à l'entrée du haut. Visiter le Kastro et Mystras jusqu'à la moitié. Reprendre le véhicule et le laisser à l'entrée du bas (même billet). Visiter le bas de la ville.

Ensuite traverser Sparte et continuer sur Gytheio. Poursuivre jusqu'à Mavrovouni, où se trouve un grand camping. Baignade.

Jour 7 : Gytheio

Grottes du Dirou, Source
Possibilité d'aller visiter les grottes du Dirou (30'). Prendre la direction d'Aréopoli et poursuivre jusqu'aux grottes. Baignade.

Jour 8 : Gytheio – Nauplie (3 h)

Route de Kosmas à Leonidion
A la sortie de Gytheio suivre la direction de Skala, puis celle de Geraki et continuer vers Kosmas. Ne pas manquer de goûter l'excellent cake aux noix à l'ombre d'un des platanes plusieurs fois centenaires sur la place de ce village typique des montagnes de l'Arcadie. Redescendre sur Léonidio et s'arrêter pour visiter le monastère d'Elonis sur votre droite à mi-chemin entre Kosmas et Léonidio. Deux bonnes tavernes sur la plage de Léonidio à Plaka. Poursuivre en direction d'Argos. De nombreuses petites criques le long de cette route côtière et donc possibilité de se baigner.
Une fois arrivés à Nauplie, s'installer sur la plage de Karathona. Le camping en mobile home y est toléré, à condition de ne pas faire de feu, ni barbecue.

Jour 9 : Nauplie

Musée archéologique de Nauplie
Le Palamidi, le bourzi, la vieille ville, le musée folklorique, le musée archéologique. Possibilité de se baigner.

(Si vous ne désirez pas déplacer le bus chaque jour, louez une voiture, ce qui vous permettra de rayonner tout autour de Nauplie, tout en retrouvant en fin d'après-midi la plage de Karathona)

Jour 10 : Nauplie - Tirynthe (10') – Mycènes (20') - Nauplie

Prendre la direction Argos et suivre Corinthe. Visiter l'acropole de Tirynthe – bien visible depuis la route - (1h) puis poursuivre en direction de Corinthe, jusqu'à Mycènes. Ne pas oublier, de visiter le trésor des Atrées, à gauche un peu avant d'arriver à l'acropole de Mycènes. (Même billet pour les deux sites). Le musée de Mycènes vaut vraiment la peine qu'on s'y arrête, il est bien agencé et les explications sont intéressantes. (2 à 3 h.).


Mycènes : Le trésor des Atrées


Revenir à Nauplie. Baignade.

Jour 11 : Nauplie – Théâtre d'Epidaure (30') – Palaia Epidaure (10') – Nauplie (1h)

Travaux de restauration dans le sanctuaire d'Esculape
Prendre la direction Epidaure, traverser le village de Lygourio. Visiter le site du Théâtre, sans oublier le Sanctuaire d'Esculape en contrebas. (Attention, les vendredi et samedi, le site ferme à 17 h. pour cause de représentation théâtrale, à ne pas manquer si vous êtes sur place à ce moment-là). Poursuivre en direction de Corinthe et rejoindre Palaia Epidaure. Visiter le petit théâtre qui se trouve à 5 minutes à pied au bout du port. Bonnes tavernes sur le port, possibilité de baignade. Revenir à Nauplie en repassant par Lygourio, mais en prenant l'ancienne route qui passe par Epano Epidavros, puis un peu avant Pirgiotika, suivre la direction Kantia. Continuer en direction de Vivari – très joli petit port – Drepano – gros bourg où l'on mange très bien sur la place, à côté de l'église, chez le boucher – restaurateur du village.

Jour 12 :(option 1) Nauplie – gorges du Loussios (2h à 2h.30) - Nauplie

Monastère Prodromou
Aller à Tripoli, traverser la ville (toujours tout droit) et poursuivre sur Vytina, puis sur Dimitsana et finalement sur Paleochori.
A pied (très bons marcheurs) ou en voiture visiter les monastères de Prodromou, de Filosofou et de Kalamou. Se munir d'une bonne carte pédestre et ne pas oublier le temps nécessaire pour retourner au véhicule.
Revenir sur Tripoli en passant par Stemnitsa, Chrisovitsi et Tselepakos. Puis continuer sur Nauplie (éventuellement par l'autoroute jusqu'à l'échangeur de Sterna- Argos- Nauplie).

Jour 12 : (option 2) Nauplie – Archaia Néméa (1h) – Lerne (1h) – Nauplie (15')

Temple de Zeus à Némée
Prendre la direction de Corinthe jusqu'à Dervenakia et ensuite suivre la direction Archaia Néméa. Visiter le site, y compris le musée, où on trouve beaucoup d'explications sur l'organisation des jeux et notamment de la course.
Reprendre la route en direction d'Argos – Tripoli. Eventuellement s'arrêter pour manger au Chani tou Anesti peu après Dervenakia. Continuer sur Argos, traverser la ville et suivre Tripoli. A Miloi, laisser sa voiture sur le petit port. Continuer à pied jusqu'à la rivière de Lerne (3'). Revenir à Nauplie en passant par la route de Néa Kios. (Le bord de mer est laissé en friche, car il sert de réserve naturelle aux oiseaux migrateurs).

Jour 12 : (option 3) Nauplie – Poros – Nauplie

Poros
Prendre la route d'Epidaure jusqu'à Lygourio, puis suivre Ermioni ou Porto Xeli. A la sortie du village de Traxeia (y acheter du fromage) suivre Poros. A Galatas prendre le bac (un toutes les demi-heures). Tour de l'île, balade dans les ruelles du port. Possibilité de se baigner. Revenir sur Nauplie par la route côtière (direction Athènes) jusqu'à Palaia Epidaure, puis Lygourio- Nauplie.

Jour 13 : Nauplie


Rendre la voiture de location. Balade dans la vieille ville, baignade, taverne, terrasses de bistrot, shopping, bref, les vacances balnéaires.

Jour 14 : Nauplie – Ancienne Corinthe – Canal de Corinthe – Heraio de Paleochora.


Ancienne Corinthe


Suivre la direction de Corinthe jusqu'à Solomos, puis celle d'Archaia Korinthos. Visiter le site et le musée qui contient de très belles mosaïques et statues. (2h-3h.)
Poursuivre en direction d'Athènes jusqu'au Canal.
Ensuite suivre la direction Loutraki, et continuer sur Perachora, jusqu'au lac de Bougliagmeni et un peu plus loin à l'Heraion de Perachora. Visiter le site. Baignade.
Trouver un endroit pour passer la nuit près du lac de Bougliagmeni.


Heraion de Perachora


Jour 15 – Perachora – Patras

Revenir au Canal de Corinthe et prendre l'autoroute jusqu'à Patras.


Canal de Corinthe


Bon voyage – Καλό ταξίδι

mercredi 23 juin 2010

Koilada

Koilada est un gros port de pêche, situé au sud de l'Argolide, à la hauteur du village de Kranidi.

Péloponnèse - Koilada
Le port de Koilada

Avant même d'y arriver, on est charmé par cette petite chapelle.

Péloponnèse - Koilada

dimanche 20 juin 2010

Némée



Lorsqu'on dit Némée, on pense tout de suite au premier des douze travaux d'Héraclès. 

Péloponnèse, Nemea
Coupe attique à figures rouges.
Attribuée au Peintre de la Dokimasie.
Ve siècle av. J.-C.
Musée archéologique Jérôme Carcopino, Aleria
Héraclès, alors âgé de 16 ans, reçut l'ordre d'Eurysthée, roi d'Argolide, de débarrasser la région de Némée du lion qui y dévorait les troupeaux. Il dut s'y reprendre à trois fois : les flèches se brisant sur la peau très dure et impénétrable de l'animal, la massue se brisant en deux, ce n'est que dans un combat au corps à corps qu'il réussit à étouffer la bête féroce. Héraclès la dépeça ensuite et revêtit la toison du fauve qui lui servit désormais de vêtement et de bouclier.





Péloponnèse, Nemea
Némée, le stade
Mais Némée est surtout le lieu où se déroulaient, tous les deux ans, à partir de 573 av. J.-C. les jeux néméens, institués, selon la légende des Sept contre Thèbes, en l'honneur d'Opheltès et plus généralement pour rappeler le souvenir des guerriers morts au service de leur patrie. Celui qui présidait portait des habits de deuil et récompensait les vainqueurs par une couronne d'ache mortuaire (céleri sauvage).








Péloponnèse, Nemea
Tunnel à l'entrée du stade



Les fouilles ont permis de dégager le stade, auquel les athlètes accédaient en passant par un tunnel qui le reliait au temple de Zeus. A l'intérieur du musée, on trouve l'explication du système de "starter" utilisé à l'époque. 










On peut également voir le gymnase et les bains.

Péloponnèse, Nemea
Némée : les bains et le gymnase



Péloponnèse, Nemea



Et le plus spectaculaire, c'est bien sûr le temple dédié à Zeus, avec ses cinq colonnes encore debout, mais peut-être encore plus avec les tambours de celles qui se sont écroulées. C'est l'Université de Berkeley en Californie qui dirige les travaux de fouilles et de restauration.



Péloponnèse, Nemea


Péloponnèse, Nemea


Péloponnèse, Nemea 













Et puisque vous êtes sur place, allez faire un tour dans le vignoble et dégustez l'excellent vin rouge de la région dont le cépage porte le nom d'Argioritiko, notamment dans la propriété Papaïoannou, situé à proximité. 

Péloponnèse, Nemea
The Illustrated Greek Wine Book, N. Manessis

lundi 14 juin 2010

Nauplie : le monastère d'Aghia Moni



A 3 km de Nauplie, au-dessus du village d'Aria, se trouve le monastère Aghia Moni.

Nauplie-Aghia Moni
Aghia Moni - vue d'ensemble

L'église byzantine a été bâtie en 1149 sur le modèle des églises en croix, avec coupole.
Elle est dédiée à la vierge Zoodohos Pigi (Source du don de la vie). 


Nauplie - Aghia Moni
Aghia Moni : l'Eglise au centre du monastère

dimanche 13 juin 2010

Itinéraire 1 : 15 jours en mobile home dans le Péloponnèse

Voilà un itinéraire que j'ai préparé pour des amis ayant un mobile home et désirant faire le tour du Péloponnèse (+ Delphes et les Gorges du Loussios) en 15 jours. Les indications de temps dans les titres représentent le temps nécessaire pour le trajet entre les différentes étapes, sans les éventuels arrêts photos, pipi ou plongeons.

Grèce, Péloponnèse

Jour 1 : Patras – Itéa (près de Delphes) (3h.)

Grèce, Péloponnèse
 Pont de Rio-Antirio. Source : http://guidemediterranee.com

Prendre la direction d'Athènes jusqu'à Rio, traverser le pont (ou prendre le bac) jusqu'à Anti-Rio. Continuer en direction de Galaxidi, puis Itéa
Jour 2 : Delphes – Loutraki-Perachora (3h.)

Grèce, Péloponnèse
 Delphes. source

Visite de Delphes
Après-midi : Delphes – Loutraki-Perachora. suivre la direction d'Athènes, puis reprendre l'autoroute peu avant Elefsina jusqu'à la sortie Loutraki. Jeter un oeil au canal de Corinthe et poursuivre jusqu'au lac de Bouliagmeni, un peu après Perachora.

jeudi 10 juin 2010

Hydra



Hydra porte bien mal son nom, puisque l'eau semble y avoir toujours manqué ! C'est une île très connue des touristes, qui y restent deux ou trois heures, à l'occasion d'une croisière d'un jour, au départ du Pirée ou de Tolo, mais c'est surtout, le lieu de rendez-vous de la jet set athénienne qui vient y passer ses week-ends. Autant dire, qu'en plein été, Hydra déborde de vacanciers, mais comme tout est fait pour les accueillir, ils s'y sentent plutôt bien. Ce d'autant plus qu'Hydra est une des seules îles de Grèce à interdire complètement les véhicules (autos et ou motos). Tout se fait, y compris la construction, à dos de mulets. 

Hydra
Hydra, sur le chemin de Kamini

Le seul bruit de moteur qui anime la ville, c'est celui des hydroglisseurs, des bateaux taxis et des barques de pêche.

Hydra
Hydra, transport en bateau taxi ou à dos de mule

mardi 8 juin 2010

L'Héraion de Perachora



Voilà un autre site dédié à la déesse Héra. Il se trouve dans le Golfe de Corinthe, au bout du cap de Perachora, à une dizaine de km de Loutraki.

Dans un paysage de rêve, au bout du cap de Perachora, il y a une petite crique constituant un port naturel, au bord duquel se trouve  donc  l'Héraion de Perachora. 

Loutraki - Heraion

Suivons le guide d'ouest en est :

Loutraki - Heraion
Tout à l'ouest, près de la crique, se trouve un espace de 25 x 25 m, en grande partie creusé dans la roche. Au 6e s. av. J.-C. on y trouvait un galerie dont on a longtemps cru qu'il s'agissait du temple de Hera Acraea, mais dont on pense maintenant qu'il servait d'agora et de lieu d'échange. Il a été détruit au 4e s. av. J.-C. 


dimanche 6 juin 2010

L'héraion d'Argos


Un héraion, est un temple consacré à la déesse Héra, sœur et épouse de Zeus, déesse de la nature, favorisant l'abondance et la fertilité, et surtout, protectrice du mariage.

Nauplie+Argos
Niveau inférieur

Au nord d'Argos, entre les deux sites de Mycènes et de Midéa, se trouve un des plus importants lieux de culte consacrés à cette déesse, qui selon Homère, était la protectrice de la ville d'Argos.

Nauplie+Argos

jeudi 3 juin 2010

Le mystère de la pyramide ... d'Elliniko






Au Sud d'Argos, peu après Kefalari se trouve la pyramide d'Elliniko. Il s'agit d'une construction faite de pierres de calcaire, de forme trapézoïdale en calcaire, dont la base rectangulaire mesure de 7 m. par 9 m. et qui a une hauteur de 6 m.










La dispute fait rage pour savoir de quand date cette construction et quelle en a été l'utilité :




Pausanias, au 2ème siècle ap. J.-C., décrit le site comme la tombe commune des premiers combattants ayant utilisé un bouclier, lors de l'affrontement des deux frères Proïtos (roi de Tirynthe) et Acrissios (roi d'Argos).











Des études scientifiques publiées en 1995 attestent que grâce au système de datation par thermoluminescence, la pyramide remonterait à 2720 ans av. J.-C. soit 100 ans avant la construction de la plus ancienne des pyramides d'Egypte, (Djozer, 2620 av. J.-C.)